Bin oui, j'ai fauté à nouveau (souvenez-vous) , je suis retourné dans la capitale anglaise.

C'était au mois d'août, lors du week end du carnaval de Notting Hill que je n'ai pas vu, je n'ai ni vu d'émeute comme cette ville est grande :-)

Commençons, cet article par quelques informations pratiques.

Info Pratique

Comment y aller à partir de la Bretagne

On a choisi la solution pas écolo du tout, mais, comme j'en ai un peu marre de me faire arnaquer par notre société nationale de chemin de fer (SNCF). Nous avons pris la société de bus d'aviation Ryanair. Je dois dire qu'à chaque fois que je passe par cette compagnie, je découvre une nouveauté dans le domaine du marketing adapté aux sociétés d'avion "a bas coût", petit récapitulatif historique :

  • En 2002, c'était la fête : avec le billet, on a le droit à un bagage en soute de 15 kg, en cabine on peut amener du pinard (c'est très important quand on part en terre royale), on ne nous asperge pas de pub et on aurait presque cru une vraie compagnie sauf qu'on ne nous servait pas de bouffe en vol, mais on en avait rien à faire, car celui-ci dure une heure
  • En 2004, on ressent l'effet du plan "vigie pirate" : on a plus le droit de prendre du pinard en cabine.
  • En 2006, ça devient pire : maintenant, il faut payer un bagage en soute et le billet n'est pas forcément moins cher.
  • En 2008, on croyait avoir touché le fond : maintenant, il y a une queue prioritaire permettant à ceux qui ont payé cette option de choisir leur place assise (embarquer les premiers), si on ne fait pas gaffe, des assurances et autre chose inutile sont ajoutées au billet automatiquement.
  • En 2011, ils n'arrêtent pas d’innover : on cherche à nous vendre des tickets de lotterie, le bagage en cabine est sytématiquement pesé, il faut compter 20 € par kg supplémentaire

cheap-flights.gif

Au final, je suis bien content que l'on remonte les bretelles de cette compagnie. Avec des pratiques aussi douteuses, cela mérite quelques petites sanctions de temps en temps, on ne va pas agir tels de petits chiens sous prétexte qu'une entreprise amène de l'emploi et délivre un service à bas prix. A l'avenir, je tenterais les vols de Easyjet à partir de Nantes... à voir si la compagnie est mieux. De plus, on arrive à Gatwick qui est un aéroport plus près du centre de la ville alors que l'aéroport Standsted (base centrale Ryanair) est en pleine cambrousse.

Comment se déplacer dans Londres

Il faut prendre la "Oyster Card" (Oui oui, je parle bien de la carte huitre), il vous coutera cinq "pounds" de caution, mais après, elle permet de diviser par deux le prix du métro et du bus. A la fin du séjour, il suffit de rendre la carte pour récupérer les cinq "pounds" ainsi que l'argent se trouvant éventuellement dessus. D'ailleurs, il ne faut pas hésiter à prendre le bus, surtout si permet d'éviter des changements de ligne en métro. Comme ils sont à deux étages, en se plaçant en haut, on se fait une petite visite des rues de la ville pas cher et au sec.

bus-london.JPG

Le périple

Premier jour

westminster.JPG

Visite du centre de Londres : Picadilly Circus, puis on enchaîne vers la rue Brick Lane, qui vaut vraiment le détour. Il y a beaucoup de commerce un peu alternatif, des soirées électro minimale et des magasins de Vinyl de bon niveau (on y passerait des jours dans cet endroit).

On finit la journée dans un excellent restaurant dont je ne me souviens pas du nom, avec une cuisine vraiment originale.

Deuxième jour (le dimanche)

On part pour la Tate Modern, avant d'arpenter le musée, on se prend un Sunday Roast (plat traditionnel du dimanche) dans le pub du Shakespeare Globe (le théâtre tout en bois de Shakespeare). On visite le musée, en se contentant de la collection permanente qui est superbe, on se retrouve face à des oeuvres de Giacometi, Picasso ou encore Warol ! Ensuite, on part à pied pour le centre de Londres. On visite Coven Garden un endroit excellent ou se mêlent parfaitement musicien de tout poil, magasin de décoration et marché couvert dans une halle en fer forgé construite au début du XXeme siècle.

warol.JPG

Troisième jour

Visite du Camden Market, achat de disque vinyle et découverte du quartier pour ceux qui ne connaissent pas. J'ai déjà traité de ce quartier dans un de mes anciens billets et l'endroit n'a pas vraiment changé.

Conclusion :

Clairement une ville complètement rock, le marché de Camden à beau être touristique, c'est immanquable, mais je suis content d'avoir découvert Brick Lane et Covert Garden qui sont des lieux vraiment atypiques.

Merci à Cesny et Melina pour l’accueil et la visite !

Aller, je vous laisse, j'ai un résumé de 3 semaine de voyage en Chine à faire :-)