Le blog de jeje et non pas le blog de sexe

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 10 février 2012

Carnage

C'est toujours facile de faire un post sur un film que j'ai aimé. Ce n'est donc pas cette fois que que je ne vais pas me priver.

Je m'en vais donc vous parler de Carnage, le dernier film du gars Roman Polanski. [Interlude politico-mediatico-artistique] Il s'agit du mec qui a violé une fille peut être consentante sous drogue mais qu'on sait plus trop parceque ça fait 40 ans, et qu'en plus la fille ne veut plus en entendre parler mais que les américains veulent quand même attraper ce mécréant mais pas trop parce que si ils voulaient vraiment (les américains), je pense que depuis le temps, ils l'auraient attrapé et puis que tout nos grands intellectuels français défendent becs et ongles parceque bon quand on est un grand réalisateur, et bien, on a le droit d'être un hors la loi...[/Interlude politico-mediatico-artistique]

caranage.jpg

Moi en tout cas, j'aime bien les films qu'il réalise le bonhomme et celui-ci ne fait pas exception. Il s'agit d'une adaptation d'une pièce de théâtre de Yasmina Reza (perso je me fiche du théâtre, je pense que c'est un truc fait pour les parisien de Paris et qu'on en parle trop dans le média parce que bon quand on habite dans le fin fond de la campagne c'est dur d'aller au théâtre). On a ici affaire à un vrai huit-clos qui respecte les codes du genre. Deux couples de parents que tout opposent (à part peut être leur aisance financière) sont amenés à se rencontrer car leurs charmants bambins respectifs se sont chamaillés, l'un à quelque peu défiguré l'autre (deux dents en moins). On se retrouve donc coincé dans cet appartement où l'on assiste à un combat d'idée d'une férocité indéniable. L'histoire trace à une vitesse, on découvre les multiples facettes des personnages complexes à qui l'on a affaire. Bref, encore un bon film pour qui aime le sarcastique Polanski.

samedi 5 novembre 2011

Léa de Bruno Rolland

19721900.jpg

Ce film est sorti, cet été. Il s'agit du premier film de Bruno Rolland. Dans ce film Anne Azoulay, qui joue le rôle de Léa, travaille dans une boite de strip tease pour financer ces études. Elle y applique directement, des règles de la société économique dont elle apprend la théorie sur les bancs de science po. A travers son regard impassible, on s'apercevra que ce rapprochement ne se fait pas sans séquelles.

J'ai bien aimé ce ce film que j'ai vu deux fois : la première fois chez moi en DVD, la deuxième fois au cinéma en présence du réalisateur. J'ai vu deux films différents :

  1. D'abord, l'histoire d'une jeune fille que rentre dans une spirale infernale à trop vouloir en faire.
  2. Ensuite, j'ai vu un film politique, avec une vraie dénonciation de la société actuelle, le phénomène des étudiantes qui deviennent strip-teaseuse voir prostituée afin d'être indépendante pendant leurs études existe. Dans ce film, le sujet est abordé de manière magistrale.

Enfin, l'intervention de Bruno Rolland a rajouté une troisième dimension au film, il s'agit de quelqu'un convaincu par son travail et qui est prêt à en discuter pendant un bon moment. Les digressions ne manquent pas au fur à mesure de la discussion : il souligne l'influence de l'école Science Po sur la société française, la manière dont il a voulu interroger/déranger le spectateur en faisant ce film, il explique comment il a divisé par deux le budget uniquement parce qu'il voulait faire le film avec Anne Azoulay (qui a co-écrit le scénario) au lieu de prendre une "grande" actrice française pour le rôle. L'échange a bien duré une bonne heure.

Une fois sorti du cinéma, on se dit qu'on est pressé de voir les prochaines réalisations du monsieur (prévu pour 2013), car il a des choses à dire.

vendredi 16 septembre 2011

Super 8 : super bof....

Ectac_Super-8-Film-de-J-J-Abrams_03-150x150.jpg Un peu facile comme jeu de mot, mais, ça résume plutôt bien ma pensée du film, je ne m'attendais pas à avoir affaire à un remake des goonies sur fond d'effet spéciaux numériques.

Je ne suis plus très fan des films où l'on met en avant les prouesses 3d avant l'histoire (je l'ai été pendant mon adolescence), et bien, je me suis bien ennuyé pendant les 3/4 de cette projection.

Au début, c'est sympa de voir les enfants jouer aux vidéastes... ça rappelle des souvenirs ( http://mrbidon.fr/thetcm/ ) ;-) mais dès que les effets 3d commencent à apparaître, le film devient inintéressant.

Conseil pratique : pour ceux qui iront voir le film en multiplexe, je leur conseille de partir voir un autre film dans une autre salle à ce moment (là ou des effets spéciaux commencent). Ensuite, de revenir pour la partie la plus intéressante : le film de zombie, celui que les enfants ont fait. Le résultat est une parodie de film amateur et c'est projeté pendant le générique (en gros, ne partez pas comme des sauvages à la fin du film). Je soupçonne même J.J. Abrams d'avoir réalisé Super 8 uniquement pour ça :-)