C'est toujours facile de faire un post sur un film que j'ai aimé. Ce n'est donc pas cette fois que que je ne vais pas me priver.

Je m'en vais donc vous parler de Carnage, le dernier film du gars Roman Polanski. [Interlude politico-mediatico-artistique] Il s'agit du mec qui a violé une fille peut être consentante sous drogue mais qu'on sait plus trop parceque ça fait 40 ans, et qu'en plus la fille ne veut plus en entendre parler mais que les américains veulent quand même attraper ce mécréant mais pas trop parce que si ils voulaient vraiment (les américains), je pense que depuis le temps, ils l'auraient attrapé et puis que tout nos grands intellectuels français défendent becs et ongles parceque bon quand on est un grand réalisateur, et bien, on a le droit d'être un hors la loi...[/Interlude politico-mediatico-artistique]

caranage.jpg

Moi en tout cas, j'aime bien les films qu'il réalise le bonhomme et celui-ci ne fait pas exception. Il s'agit d'une adaptation d'une pièce de théâtre de Yasmina Reza (perso je me fiche du théâtre, je pense que c'est un truc fait pour les parisien de Paris et qu'on en parle trop dans le média parce que bon quand on habite dans le fin fond de la campagne c'est dur d'aller au théâtre). On a ici affaire à un vrai huit-clos qui respecte les codes du genre. Deux couples de parents que tout opposent (à part peut être leur aisance financière) sont amenés à se rencontrer car leurs charmants bambins respectifs se sont chamaillés, l'un à quelque peu défiguré l'autre (deux dents en moins). On se retrouve donc coincé dans cet appartement où l'on assiste à un combat d'idée d'une férocité indéniable. L'histoire trace à une vitesse, on découvre les multiples facettes des personnages complexes à qui l'on a affaire. Bref, encore un bon film pour qui aime le sarcastique Polanski.