Le blog de jeje et non pas le blog de sexe

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 19 août 2011

Une séparation

unseparation.jpgHier, j'ai projeté le film "Une séparation". Il s'agit d'un film Iranien de Asghar Farhadi. Ce réalisateur est aussi à l'origine du film "A propos d'Elly" qui m'avait bien plût. Ce film à aussi raflé un ours d'or à la Berlinale (festival dont les prix sont du même niveau de qualité que notre festival cannois national). 

Bref, je m'attendais à du lourd... et bien ça été à la hauteur de mes espérances (pas totalement, mais c'est normal). Ce film est impeccable, bien filmé, on reconnais bien la pâte du cinéaste, j'ai trouvé le début un peu longuet mais, je pense que c'était dî à l'effet "écran télé" de la cabine. En salle, on doit être en train de s'immerger en Iran dans une famille qui divorce... Une fois le film démarré, le suspens est à son comble, l'intrigue est vraiment ficelée pas besoin d'effet spéciaux pour intéresser le public, Asghar sait manier la caméra et il sait comment faire parler l'image.

lundi 1 août 2011

Omar m'a tuer

omar_m_a_tuer_300.jpgCe film rappelle une affaire qui date d'à peine 20 ans et qui commençait à se faire oublier.

Je l'avoue, je n'en connaissais pas les détails, faut dire que je n'étais pas très intéressé par l'actualité à l'époque... j'avais 10 ans. Tout le long de ce film, je n'ai donc fait que découvrir, découvrir que la justice n'est pas aussi parfaite qu'on veut bien le croire et qu'au final ce sont (encore) les plus faibles qui trinquent.

Le film est bien fait, les acteurs sont excellent et l'intrigue bien présente. Petit ou grand, foncez voir ce film et "Omar m'as tuer" ne sera plus d'une simple expression pour vous.

lundi 14 mars 2011

Le cinéma mexicain

Viva Mexico !

Vous n'êtes pas sans savoir que 2010 est l'année du Mexique... Une force mytérieuse m'oblige à évoquer l'année du pays du catch moustachus sur mon blog :-)

Je vais vous présenter plus précisement des films mexicain. Ces films ne sont pas très connu de notre coté de l'atlantique, alros que pourtant le cinéma mexicain est vraiment très riche. Il possède une vielle histoire. <voie 1910> A l'époque, l'invention avait été importé au Mexique par les frères lumières themself !</voie 1910>

J'ai découvert ces films très confortablemet pendant festival de cinéma rennais Travelling, car cette année le thème était Mexico. Sur les 5 films que j'ai vu pas un seul n'était mauvais et tous surprenait par leur différence de style :

Les Bas-fonds de Mexico - Emilio Fernandez - 1946

labasfonddemexico.jpg C'est un bon vieux film d'action en noir et blanc comme on en fait plus. Il y a des mecs avec des pantalons remontés au dessus du nombril tenu par des bretelles. Il y a des musiques qui font "tululu" sur un plan où on voit un mec qui lit un journal indiquant que méchant s'est évadé. Il y a des buittages "bing", "pafs" et "pouf" pendant les bagarres...

Bref, si vous aimez les ambiances rétros avec des héros possèdant une morale implacable ce film est pour vous.

Santa Sangre - Alexandro Jodorowsky - 1988

santasangre.jpg Il s'agit d'un drame dans le milieu du spectacle. L'intrigue est bien ficelée. Les décors et les personnages sont surréalistes. On notera la présence d'une femme fatale bardée de tatouages, d'un enfant magicien et d'une mère appartenant à une sorte de secte. Et malgrès tout ça, on ressent la teinte mexicaine de ce film.

En tout cas, personnellement, je suis fan de l'auteur de BD et je suis content de voir qu'il est capable d'être bon dans un autre domaine artistique. Amateur de film "chelou" jettez vous sur ce petit bijou du genre.

Alamar - Pedro Gonzalez-Rubio - 2009

alamar.jpg L'histoire d'un enfant de divorcé qui renoue avec son père. La mère vie en italie dans une ville avec tout le confort moderne. Elle y a élevé son fils depuis sa naissance. Le père par contre vi "à la dure" dans un paradis terrestre encore existant sur terre. Forcément, le film ne parle pas de la vie italienne du gosse car c'est chiant. Mais bien sur de la découverte du mode de vie de son père.

Ca fait beaucoup de bien et ca devrait être remboursé par la sécu. Je préviens quand même les pressés : l'action du film se déroule lentement, ce qui n'est pas grave car la durée du film est assez courte.

Abel - Diego Luna - 2011

abel.jpg Dans une famille monoparentale, un enfant autiste prend la place d'un père de famille absent.

L'idée est cocasse et le résultat est là ! Ce film est à la foi émouvant et amusant, n'hésitez pas à aller le voir. Il doit encore être diffusé dans les salles près de chez vous.

La Zona - Rodrigo Pla - 2008

lazona.jpg <ironie>La Zona c'est un joli petit lotissement au coeur de Mexico.</ironie> Ce lotissement est entouré d'un mur de 5m de haut avec du barbelé dessus. Les entrées et les sorties y sont strictement contrôlées par des gardes de manière garantir la sécurité des habitants (Bref, le lieu de vie idéal des élécteurs de notre président actuel). Suite à un orage une brèche est crée dans ce mur, des jeunes des quartiers populaire qui se trouvaient là, en profite pour se glisser dans l'eden afin d'y faire quelques larcins et forcément, et bin, ça merde....

Un film dur qui met en lumière les dérives de l'homme moderne.

N'hésitez pas à aller dans votre médiathèque préférée pour emprunter les DVD de ces films ! Ou même à les acheter soyons fou :-)

Et merci à l'équipe de Clair Obscur !

mercredi 24 novembre 2010

Benda Bilili

bendabilili.jpg

Si vous n'avez pas vu ce film documentaire, foncez !

Ce petit bijou est un concentré d'espoir, ce film est tout bonnement émouvant mais absolument pas larmoyant.

La musique est bonne (oui je cite du Goldman, et alors ?). Ce film nous emporte dans un voyage en compagnie de ce groupe parti des rues de Kinshasa.

Tout le long du film, les membres du groupe chantent la vie avec philosophie et ça fait du bien de voir des personnages aussi phase avec eux même, quand on pense à tous les guignols qui remplissent les médias actuellement... et bien franchement, un tel film ça fait du bien et devrait être remboursé par la sécu !

lundi 6 septembre 2010

Revival...

Salut tout le monde,

Je vais tenter de faire revivre ce blog.... Beaucoup de choses se sont passée depuis deux ans, mais je fréquente toujours des festivals, je voyage toujours et j'ai de nouveau passe temps comme par exemple la rénovation de maison en pierre, l'apprentissage du futur métier oublié qu'est projectionniste !

Bref, lançons-nous : je vais tenter d'écrire des billets régulièrement. On verra, si j'en suis capable, attention pour arriver à atteindre cet objectif, il est fort probable que je transgresse un interdit : je vais peut être aller jusqu'à écrire des choses sur l'informatique....mais pas que !

millenium_1.jpg

Pour commencer, je vais vous parler brièvement de la trilogie Millenium : Cette trilogie est tout bonnement excellente. Ces films / séries sont basées sur un livre ayant atteint les meilleures ventes mondiales que je n'ai pas lu mais qui doit valoir le coup. Pour en revenir au film, au fur à mesure du visionnement des différents épisodes, on s'aperçoit que tout s'entremêle. Le rythme du film est purement alletant, les acteurs sont bons.

Bref si vous êtes à la recherche d'un thriller / espionnage pour vous changer les idées : foncez !

jeudi 10 août 2006

The killing (L'utime Razia)

Attention les gens, là ça deviens cinéphile (à ne pas confondre avec zoophile), je vais donc faire un petit commentaire à chaud (plus c'est court plus c'est bon) de ce petit film que je viens de voir.

Donc c'est un film de Môsieux Stanley Kubrick de quand il était jeune, ce film raconte l'histoire d'un braquage et hop, je m'arrète là pour l'histoire.

Je pense que pour un bon vieux film en noir et blanc (1957), il n'a pas vielli d'une miette par rapport à ces petits frères ocean eleven ou autre. C'est moins mythique qu'un 2001 "space odyssey" ou autre "clockwork orange". Mais, le scénario est plutôt bien ficelé en fesant reposer le suspence sur la façon dont est monté le coup, il y a quelques clichets (ce n'en était peut être pas à l'époque), mais c'était un bon moment surtout la scène de la bagare (inimitable), je le recommande donc à tous chaudement pour vos soirées d'hiver et je lui donne un Yota bien mérité.

ps : si après ce post, je ne suis pas référencé avec des mots marrant je ne comprend pour l'instant j'ai que : "trouver un parking à barcelone" comme mot clef :-(

ps2 : les notes que je donne n'ont aucune classification et donc elles ne servent à rien.